Article mis en avant

« Dans le péril, l’angoisse, le doute; Si les vents de la tentation s’élèvent; regardez l’étoile, invoquez Marie ! Saint Bernard

« En la suivant, on ne dévie pas. En la priant, on ne désespère pas.En pensant à elle, on ne se trompe pas. Si elle te tient par la … Continuer de lire « Dans le péril, l’angoisse, le doute; Si les vents de la tentation s’élèvent; regardez l’étoile, invoquez Marie ! Saint Bernard

« Nous avons tout dans le Christ ! Si tu brûles de fièvre, Il est la Source qui rafraîchit. Si tu es oppressé par tes fautes, Il est la Délivrance. Si tu as besoin d’aide, Il est la Force. Si tu as peur de la mort, Il est la Vie. Si tu désires le ciel, Il est la Voie. Si tu fuis les ténèbres, Il est la Lumière. » SAINT AMBROISE DE MILAN

Continuer de lire « Nous avons tout dans le Christ ! Si tu brûles de fièvre, Il est la Source qui rafraîchit. Si tu es oppressé par tes fautes, Il est la Délivrance. Si tu as besoin d’aide, Il est la Force. Si tu as peur de la mort, Il est la Vie. Si tu désires le ciel, Il est la Voie. Si tu fuis les ténèbres, Il est la Lumière. » SAINT AMBROISE DE MILAN

« Seigneur, faites de moi un instrument de votre paix. Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est l’offense, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie. Faites, Seigneur, que je ne cherche pas tant d’être consolé que de consoler, d’être compris que de comprendre, d’être aimé que d’aimer. Parce que c’est en donnant que l’on reçoit. En pardonnant que l’on obtient le pardon. En mourant que l’on ressuscite à l’éternelle Vie. » SAINT FRANÇOIS D’ASSISE

Continuer de lire « Seigneur, faites de moi un instrument de votre paix. Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est l’offense, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie. Faites, Seigneur, que je ne cherche pas tant d’être consolé que de consoler, d’être compris que de comprendre, d’être aimé que d’aimer. Parce que c’est en donnant que l’on reçoit. En pardonnant que l’on obtient le pardon. En mourant que l’on ressuscite à l’éternelle Vie. » SAINT FRANÇOIS D’ASSISE