« Il faut toujours garder les deux yeux ouverts, un oeil ouvert sur la misère du monde pour la combattre, un oeil ouvert sur sa beauté ineffable, pour rendre grâce. » Abbé Pierre

Continuer de lire « Il faut toujours garder les deux yeux ouverts, un oeil ouvert sur la misère du monde pour la combattre, un oeil ouvert sur sa beauté ineffable, pour rendre grâce. » Abbé Pierre

« Tout être humain, même l’enfant dans le sein de sa mère, a le droit à la vie reçue immédiatement de Dieu, et non des parents, ou de quelque société ou autorité humaine. D’où il n’y a aucun homme, aucune autorité humaine, aucune science, aucune indication médicale eugénique, sociale, économique, morale qui puisse exhiber ou donner un titre juridique valable à disposer directement et délibérément d’un innocente vie humaine. » PIE XII

Continuer de lire « Tout être humain, même l’enfant dans le sein de sa mère, a le droit à la vie reçue immédiatement de Dieu, et non des parents, ou de quelque société ou autorité humaine. D’où il n’y a aucun homme, aucune autorité humaine, aucune science, aucune indication médicale eugénique, sociale, économique, morale qui puisse exhiber ou donner un titre juridique valable à disposer directement et délibérément d’un innocente vie humaine. » PIE XII

« Quant à nous, l’homicide nous étant défendu Une fois pour toute, Il ne nous pas même permis de faire périr L’enfant conçu dans le sein de sa mère, Alors que l’être humain continue à être formé par le sang. C’est un homicide anticipé Que d’empêcher de naître Et peut importe qu’on arrache l’âme déjà née Ou qu’on la détruise au moment où elle naît. C’est un homme déjà, Ce qui doit devenir un homme ; De même, tout fruit est déjà dans le germe. » TERTULLIEN

Continuer de lire « Quant à nous, l’homicide nous étant défendu Une fois pour toute, Il ne nous pas même permis de faire périr L’enfant conçu dans le sein de sa mère, Alors que l’être humain continue à être formé par le sang. C’est un homicide anticipé Que d’empêcher de naître Et peut importe qu’on arrache l’âme déjà née Ou qu’on la détruise au moment où elle naît. C’est un homme déjà, Ce qui doit devenir un homme ; De même, tout fruit est déjà dans le germe. » TERTULLIEN

« La vie humaine est sacrée, puisque, dès son origine, elle requiert l’action créatrice de Dieu. Celui qui viole ses lois offense la divine Majesté, se dégrade et avec soi l’humanité, affaiblit en outre la communauté dont il est membre. » Saint JEAN XXIII

ENCYCLIQUE MATER ET MAGISTRA Continuer de lire « La vie humaine est sacrée, puisque, dès son origine, elle requiert l’action créatrice de Dieu. Celui qui viole ses lois offense la divine Majesté, se dégrade et avec soi l’humanité, affaiblit en outre la communauté dont il est membre. » Saint JEAN XXIII

Article mis en avant

« Au commencement était le Verbe, et le Verbe était Dieu. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point arrêtée. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans ce monde. » Saint Jean Apôtre

Continuer de lire « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était Dieu. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point arrêtée. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans ce monde. » Saint Jean Apôtre

« Interroge la beauté de la terre, interroge la beauté de la mer, interroge la beauté de l’air diffus et léger. Interroge la beauté du ciel, interroge l’ordre des étoiles, interroge le soleil, qui avec sa splendeur éclaire le jour ; interroge la lune, qui avec sa clarté modère les ténèbres de la nuit. Interroge les bêtes sauvages qui nagent dans l’eau, qui marchent sur la terre, qui volent dans l’air : des âmes qui se cachent, des corps qui se montrent ; visible celui qui se fait guider, invisible celui qui guide. Interroge-les ! Tous répondront : Regarde-nous : nous sommes beaux ! Leur beauté les fait connaître. Cette beauté changeante… qui l’a créée, sinon la Beauté immuable ? » SAINT AUGUSTIN

Sermo CCXLI 2 : PL 38, 1134 Continuer de lire « Interroge la beauté de la terre, interroge la beauté de la mer, interroge la beauté de l’air diffus et léger. Interroge la beauté du ciel, interroge l’ordre des étoiles, interroge le soleil, qui avec sa splendeur éclaire le jour ; interroge la lune, qui avec sa clarté modère les ténèbres de la nuit. Interroge les bêtes sauvages qui nagent dans l’eau, qui marchent sur la terre, qui volent dans l’air : des âmes qui se cachent, des corps qui se montrent ; visible celui qui se fait guider, invisible celui qui guide. Interroge-les ! Tous répondront : Regarde-nous : nous sommes beaux ! Leur beauté les fait connaître. Cette beauté changeante… qui l’a créée, sinon la Beauté immuable ? » SAINT AUGUSTIN